Joël Beya : le Libérateur inattendu des Corbeaux

C’est l’homme dont tous les Badianguenas parvient en ce mercredi. Joël Beya a délivré Mazembe de ses chaînes après un début de saison des plus compliqués. Pour une fois depuis longtemps, les Corbeaux passaient 180 minutes de jeu sans marquer un seul but (face à Blessing et VClub). Une statistique inquiétante même pour le staff technique.

« Je n’ai pas souvenir de quand est-ce Mazembe avait passé autant de minutes sans marquer » déclarait même Isaac Kasongo en conférence de presse avant la rencontre face à la JSK. Joël Beya a remédié à ce handicap en marquant deux buts des plus précieux. Face à JSK, il a d’abord ouvert le score d’un coup de tête parfait sur un centre de Chico Ushindi dès la 12e minute du match. Un deuxième but moins de cinq minutes plus tard. Suite à un cafouillage dans la surface, il profitait d’un renvoi de Brudel Efonge pour marquer le but du break (2-0, 16e minute).

Au total, Mazembe a donc passé près de 200 minutes de mutisme avant que Joël Beya ne vienne mettre fin à la malédiction. Son double porte tout de symbolique : il a offert sa première à Drazen Cvetkovic depuis son arrivée sur le banc des Noir et blanc. Après deux matchs sans titularisation, Joël Beya confirme qu’il pourrait être le numéro 9 tant attendu pour prendre la place de Jackson Muleka.

Tpmazembe.fr

vous pourriez aussi aimer