CAF C1 : Semaine d’austérité pour un supporter des Corbeaux

Il existe des moments dans le foot où les espoirs se trouvent aux prises avec le désespoir, et cette semaine en est un pour le fan des Corbeaux. Quand tu as longtemps supporté ton club ambitieux, invincible dans une compétition qui semblait taillée pour lui et qu’à un moment clé de la saison, tu trouves du coup obligé de douter de son avenir, alors même que tout n’est pas encore joué, c’est aussi ça l’austérité.

À partir de ce week-end, la saison du TP Mazembe bascule dans sa phase d’austérité, les fans vont pâtir de stress et d’angoisse avant, pendant un match dont dont l’issue en lutte avec l’honneur et l’horreur. Les Corbeaux affrontent le Râja Casablanca en phase retour de quart de finale de la Ligue des Champions, dans un contexte particulièrement frisant, aguichant. Ils ont sévèrement perdu le match aller à Casablanca, ils sont sommés à réaliser une remontada qui s’inscrira à jamais dans l’histoire du football africain.

Le TP Mazembe face à cette implacable mission de couler les Aigles Verts du Maroc par au moins trois buts d’écart, devra compter sur son public, un public malheureusement austère. Austère, c’est-à-dire, émotif, angoissé, en qui la foi lutte avec la peur, simplement à cause du résultat du match aller mais aussi et surtout à cause des faits du passé récent. L’an dernier, les Corbeaux n’avaient su remonter un but contre l’Espérance de Tunis en demi-finale, la saison d’avant, ils ont été éliminés par Primeiro D’Agosto à Kamalondo alors que le match s’était soldé sur un (0-0) flatteur en Angola.

La réalité est là, elle ne donne pas les coéquipiers de Jackson Muleka vainqueurs, faut-il y croire ? Oui, bien évidemment. L’impossible n’est pas Mazembe. Nos Corbeaux peuvent le faire, ils ont la force et les qualités requises pour y arriver. Mais il va falloir y croire tous, s’unir tous au tour de ce défi goliathesque. Le président Moïse Katumbi, ils l’ont fait chez eux, nous pouvons le faire chez nous. Ce n’est pas impossible. Les fans sont certes sur cette semaine d’austérité, mais à tout moment, ils auront besoin d’un dénouement heureux. À eux de jouer leur rôle sans s’économiser, que l’ambiance bouillante du stade Mohamed V serve d’exemple à ceux qui seront dans les travées de Kamalondo ce samedi 07 Mars.

- Advertisement -

Bonne chance à nos Corbeaux !

Tpmazembe.fr

Articles récents

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
2,830SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Articles similaires