Succession de Jackson Muleka : 3 raisons pour ne pas s’inquiéter

Depuis quelques semaines, Jackson Muleka est joueur du Standard de Liège. Buteur numéro 1 des Corbeaux, l’homme aux 57 buts sous le maillot noir et blanc doit être remplacé à Kamalondo. Si une partie de fans s’inquiète pour son remplaçant, voici trois raisons pour lesquelles les Badiangwenas ne devraient pas avoir de souci pour le futur de l’attaque.

1. Le TPM sait remplacer ses attaquants partis

La direction de Mazembe connaît les rouages du marché de transfert. Depuis toujours, le club a su remplacer ses buteurs partis à l’étranger. Vers les années 2009, Dieumerci Mbokani fut remplacé par Alain Kaluyituka Dioko, double vainqueur de la Ligue des champions (2009, 2010).

Alain Carré parti en Asie, Mbwana Samatta a pris sa place en provenance de Simba de la Tanzanie. Samagoal fera chavirer les cœurs des supporters pendant son séjour à Kamal City, remportant plusieurs fois la Linafoot et un titre de Ligue des champions en 2015.

Après Samatta, Jonathan Bolingi s’est imposé devant l’attaque des Corbeaux. Ben Malango est venu après lui et Jackson Muleka par la suite. Ce chemin linéaire prouve que depuis plus d’une décennie, Mazembe sait trouver l’attaquant parfait.

2. Le coach a des options dans l’effectif

Dragan Cvetkovic compte Joël Beya dans son effectif. Arrivé la saison dernière en provenance de Don Bosco, l’attaquant n’a pas eu suffisamment de temps de jeu pour imposer sa marque. D’abord parce que Jackson Muleka occupait le poste de numéro 9. Ensuite parce qu’après ses six buts avec les Salésiens, à sa venue, le championnat n’a plus été poursuivi à cause du Covid-19. Il a désormais sa chance car, il fait parti des solutions directes du coach. Lors du match amical ce week-end, il a marqué face à Don Bosco, ce qui est prometteur.

L’attaquant malien Fily Traoré fait parti des solutions du coach. Le joueur de 20 ans arrivé la saison dernière aura le temps de jeu nécessaire.

3. Mazembe a l’argent pour trouver un remplaçant international

Avec la vente de Muleka, Mazembe a touché un joli pactole. Sortir quelques milliers de dollars pour recruter un nouvel attaquant ne posera aucun souci à la direction. Dans le temps, le TPM a montré sa force à faire venir les meilleurs joueurs du continent venant de partout (Côté d’Ivoire, Ghana, Tanzanie, Ouganda, etc).

Malgré le départ de Muleka, les fans du Tout-Puissant Mazembe peuvent donc espérer voir bientôt un nouveau numéro 9 planter des buts à Kamalondo, comme le veut la tradition.

tpmazembe.fr

vous pourriez aussi aimer