La réponse cinglante de Mazembe à Deo Kanda et sa famille

Enfin une réponse. Le Tout-Puissant réagit après la polémique sur la vidéo de Géorgine Saka, mère de Deo Kanda. Celle-ci demandait que son fils soit libéré par le club via une lettre de libération immédiate. Le Secrétaire général du club, Frédéric Kintengie s’est indigné sur cet épisode en conférence de presse annonçant tout de même que Mazembe n’ira pas en justice.

La direction du Tout-Puissant a décidé de réagir après la polémique sur la vidéo de Géorgine Saka, mère de Deo Kanda. Celle-ci demandait que son fils soit libéré par le club via une lettre de libération immédiate. Le Secrétaire général du club, Frédéric Kintengie s’est indigné sur cet épisode en conférence de presse annonçant tout de même que Mazembe n’ira pas en justice.

« Sur la vidéo, il y a des choses que l’on ne peut pas accepter. Il y a des amputations très dommageables qui méritent une réparation. Nous n’irons pas en justice contre la mère de Deo Kanda. » a précisé le dirigeant du club Noir et blanc.

Deo Kanda toujours sous contrat avec Mazembe !

D’après la mère de l’attaquant congolais, le contrat de son fils aurait expiré à la fin de la saison dernière à l’issue du prêt de Kanda en Tanzanie. Sauf que le club brandi un article du contrat qui dit le contraire.

« Dans la vidéo, la maman dit que le contrat de Deo fini en 2020. C’est une erreur parce que d’après le contrat à l’article 9, quand un joueur est prêté à un club étranger, le contrat est supendu et automatiquement prolongé à concurrence de la durée du prêt. C’était tout à fait normal parce que Mazembe n’a rien reçu. » Révélation qui fait que Deo Kanda soit encore sous contrat avec Mazembe après son année en Tanzanie pour Mazembe.

Kintengie répond sèchement à l’accusation de blocage de salaire

Pour le clan de l’ancien attaquant de l’AS VClub, Kifre ne bloquerait pas seulement le joueur d’aller voir ailleurs. Pour eux, même le salaire de Deo Kanda n’est perçu par le joueur qu’à un tiers du montant convenu. Septante pourcent iraient dans la poche de… Kintengie Kinkumba.

L’accusé nie en bloc ses déclarations. Pour Frédéric Kintengie, le joueur reçoit bel et bien sa prime et ses bulletins de paie attestent qu’il recevait ses émoluments en entier. « J’ai aussi appris que Deo Kanda ne recevait que 30 % de son salaire et moi les 70 %. Il faut que nos joueurs soient responsables et ne pas mentir sur les autres. Sur ce point, une plainte vient d’être envoyée à la FECOFA contre Deo Kanda. C’est vraiment malheureux parce que c’est dans la bouche d’une maman qui ne savait même pas de quoi elle parlait. » s’est indigné Kifre. La suite du dossier promet d’être explosive, le joueur refuserait aussi de tenter à Lubumbashi.

Tpmazembe.fr

vous pourriez aussi aimer