V/L1 : Le magnifique éloge de Franck Dumas à l’Étoile du Kivu

La première étape de la grande région du Kivu s’est achevée par un succès étriqué à Bukavu. Une performance néanmoins à saluer comme toutes celles réalisées à l’extérieur.  Place dès ce dimanche 19 décembre à l’objectif N°2 : battre l’AS Dauphin Noir, ce mercredi à Goma.

Les Corbeaux ont repris la navette, ce dimanche matin, pour rallier le chef-lieu de la province du Nord Kivu. Trois petites heures de navigation en deux groupes avant de prendre leur quartier général à Cap Kivu Hôtel, au bord du gazeux lac Kivu. A Goma, les Corbeaux seront reçus mercredi 22 décembre par Dauphin Noir. Un nouveau piège à éviter dans la course au titre, sachant que l’année dernière cette équipe avait surpris le TPM dans son antre du Stade de l’Unité, 2-0. Un souvenir à effacer…

Revenant sur le succès de Bukavu devant l’Etoile du Kivu, Franck DUMAS a salué la performance de ses hommes. Au fil des matchs, le technicien français découvre que le football congolais a un contenu : « Je félicite les joueurs et remercie les supporteurs de deux équipes parce que c’était bien, c’est resté calme. Ça fait plaisir de voir ça. Il faut seulement changer l’aire de jeu du stade de la Concorde.

L’Etoile du Kivu sait jouer au ballon, c’est le terrain qui pénalise cette belle équipe. S’il y avait un meilleur terrain à Bukavu, ce serait une meilleure équipe, j’en suis persuadé. On a rencontré de très belles formations qui regorgent de bons joueurs. Le football congolais montre à la fois un profil d’individualités intéressant et du collectif. Avec l’équipe nationale qui marche bien, ça peut donner un nouvel élan.  Il faut aussi davantage d’équipes qualifiées aux interclubs de la CAF pour donner une belle image de ce football. Il y a du travail mais la base est bonne. »

Après ce troisième succès consécutif à l’extérieur, il n’est pas question de baisser pavillon. La victoire de samedi est déjà à oublier. C’est avec modération que les Corbeaux ont repris du service, ce dimanche, parce que ces équipes de l’Est du pays ne sont pas faciles à manœuvrer.

Dircom TPMazembe

vous pourriez aussi aimer