Latéral gauche, l’équation de Pamphile Mihayo

Les Corbeaux ont frappé plusieurs grands coups pendant la période de mercato, mais ils en ont fait aussi de trop à certains postes, sur le côté gauche de la défense par exemple.

Il est clair que ce poste ne souffrira peut-être pas d’une insuffisance technique ou numérique, mais il sera tout même un problème à résoudre pour le staff technique.

En effet le TP Mazembe dispose actuellement de quatre bons latéraux gauches de métier, l’infatigable Jean Kasusula, le plus ancien de tous, est encore là. L’Ougandais Benson Ochaya recruté la saison passée par le club, celui qui semble avoir plus de faveurs du coach jusqu’ici, il est d’ailleurs le seul de quatre à avoir effectué le déplacement de Madagascar en vue du match contre Fosa Juniors.  Technique, agile et doté d’une bonne qualité de centre, Ochaya a gagné la confiance des supporters depuis l’édition écoulée. Son passage remarqué à la CAN 2019 avec les Crânes de l’Ouganda, n’a fait que renforcer son impact dans l’équipe de Moïse Katumbi.

La direction des Corbeaux voulait bien plus que des bons centres et de la technicité. Arsène Zola libéré pour un transfert qui n’a jamais aboutit à Anderlecht, le TP Mazembe a engagé deux nouveaux latéraux gauches dans les dernières heures du mercato. Wonlo Coulibaly et Emmanuel Mbola, internationaux ivoirien et zambien. Le premier a fait la CAN Égyptienne avec les Éléphants de la Côte d’Ivoire, éliminés en quarts de finale par l’Algérie aux tirs au but, ancien joueur de l’ASEC Mimosas, le second est un revenant. Emmanuel Mbola a déjà joué pour les Corbeaux. À l’époque submergé dans l’ombre de Jean Kasusula, il s’était trouvé une voie de sortie en 2011, son retour à Lubumbashi, est motivé par des facteurs moins connus.

Avec quatre bons joueurs (on l’espère) pour un poste, l’équation ne serait pas si facile pour Pamphile Mihayo, qui avait déjà de la peine à gérer le cas Zola et Kasusula, ou encore Mputu et Kalaba. Ils ne pourront pas tous jouer, l’idylle serait de trouver une formule, qui leur évite de la frustration ; l’un pour des matchs africains, l’autre pour ceux de la Linafoot, à domicile et à l’extérieur…

Rédaction

vous pourriez aussi aimer