Joël Beya au TP Mazembe, une question de temps ?

C’est la nouvelle coqueluche au pays, Joël fait lever tout son monde en club et en sélection. Avec Don Bosco, il cartonne étant déjà à 6 buts en championnat. Avec la sélection nationale A, il affiche un total impressionnant de 4 buts en 3 capes soit 10 buts toutes compétitions confondues. Suffisant pour attirer les regards des plus grands clubs du pays et particulièrement le TP Mazembe. S’il était nécessaire de trouver des raisons à sa venue dans le club de Pamphile Mihayo, deux suffisent pour voir Joël Beya au sein du TPM dans un avenir plus ou moins proche.

Joël Beya pur produit de l’Ecofoot Katumbi

Au CS Don Bosco où il explose cette année, Joël Beya n’est qu’en prêt de la part du TP Mazembe ! Il est une des pépites du centre de formation du club de Moïse Katumbi. « Ce 20 octobre, Joël BEYA s’en souviendra toute sa vie tant elle fut riche en émotions. Le joueur de l’Ecofoot Moise Katumbi, en prêt chez les Salésiens, a honoré sa sélection et démontré que le TP Mazembe possède un gros réservoir de pépites. » pouvait-on lire sur le site officiel du club après la qualification des Léopards au CHAN. Le doute est bel et bien levé, le TP Mazembe comptera sur lui dans un futur très proche. Il fait partie de la réserve à pépites du club de Kamalondo.

Sa compatibilité avec Jackson Muleka

Le TP Mazembe est aussi en possession d’un autres joyau, Jackson Muleka. Si les performances de celui-ci pouvaient empêcher tout espoir d’une possible venue de Joël Beya, c’est tout le contraire qui se voit depuis leur association en sélection.

« La RDC ira au Cameroun en 2020, grâce en particulier aux joueurs formés à l’Ecofoot Moise KATUMBI. Sur les deux rencontres en effet, Jackson MULEKA a marqué deux buts et Joël BEYA, l’autre attaquant qu’il faudra connaitre, a inscrit 3 buts dont ce doublé au Stade des Martyrs au match retour. » s’enflamme le TP Mazembe.

Contrairement à Muleka connu pour sa vitesse, ses répercussions et ses provocations, Beya s’inscrit dans la lignée des attaquants purs. Capable de jouer dos au but, conserver le ballon, à l’aise techniquement, il peut jouer sans problème à deux dans l’axe de l’attaque. Son association avec Muleka a explosé l’arrière garde de la Centrafrique (5 de 6 buts marqués par les deux joueurs). Preuve qu’une possible association Muleka-Beya ferez bien jaillir les étincelles.

S’il continu sur sa lancée, Joël Beya peut être sûr de faire du Stade TP Mazembe son futur jardin, il n’est que question du temps.

Tpmazembe.fr

vous pourriez aussi aimer