Décennie 2010-2019, les Corbeaux ont régné sur le football africain, malgré le semblant de la CAF

La décennie 2010-2019 s’achève et la CAF a récemment publié son classement des meilleurs clubs africains de cette époque. Dans une lutte très serrée avec les géants du Maghreb, le TP Mazembe n’arrive pas en tête dudit classement, les Corbeaux sont troisièmes. L’Espérance de Tunis est première talonnée par le National Al Ahly. Mais s’appuyant sur le nombre de trophées remportés et exploits réalisés sur cette décennie, notre rédaction fait grappiller quelques places aux TP Mazembe de la RDC jusqu’à le mettre au sommet du football continental sur la dernière décennie.

La preuve par 9

Les sportifs africains se sont régalés sur cette décennie avec des spectacles à la hauteur de leurs attentes. Des clubs mythiques et légendaires ont illuminé le continent, dans les deux compétitions inter-clubs.

Mais qui a le plus gagné ? C’est bien le TP Mazembe. Les Corbeaux ont entre 2010 et 2019, remporté 7 trophées continentaux, 2 Champions League, 2 Coupes de la CAF et 3 Super-coupes d’Afrique. Le TP Mazembe devance tous les clubs africains, même l’Espérance de Tunis qui a raflé les 2 dernières Ligues des Champions de la CAF. Les tunisiens champions d’Afrique 2011 ont en somme, remporté 3 C1 en 10 ans, et deux fois battus en Super-coupe d’Afrique en attendant la prochaine contre le Zamalek.

Le National Ahly est justement le deuxième club qui rivalise avec les Corbeaux. Les Diables Rouges égyptiens sont montés 2 fois sur le podium de la Ligue des Champions (2012, 2013), Une fois sur celui de la Coupe de la CAF (2014), et 2 fois sur celui de la Super-coupe (2013, 2014). Ils pouvaient mieux faire, car ils se sont inclinés 2 fois de suite en finale de la C1, contre le WAC en 2017 et l’Espérance en 2018. Au total 5 titres continentaux à l’actif du plus grand club africain de tous les temps.

- Advertisement -

Le TP Mazembe trône ainsi en tête du classement des clubs africains les plus titrés de la dernière décennie. Les Corbeaux doivent cette réussite à un homme, leur président, Moïse Katumbi. Le Chairman, comme on l’appelle, a investi de gros moyens pour la stabilité du club, recrutant des grands talents du continent et du pays (Roger Assale, Daniel Adjei, Solomon Asante, Koffi Kouame, Issama Mpeko, Rainfort Kalaba, Given Singuluma…), pour permettre à Mazembe de regarder l’Afrique de haut.

Tpmazembe.fr

Articles récents

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
2,830SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Articles similaires