Coupe de la Confédération : présentation de Pyramids FC avant le choc

Les Corbeaux, en déplacement en Égypte, affrontent Pyramids FC pour le compte des quarts de finale aller en Coupe de la CAF (dimanche à 20h GMT). Qui est ce nouveau venu, ambitieux, sur l’échiquier continental ? Nous avons creusé pour vous.

Ambitieux, les hommes de Franck Dumas vont faire face à une opposition redoutable pour une équipe aux ambitions démesurées. Cette saison, le club égyptien s’est montré efficace à défaut d’être dévastateur. La quête d’un sacre continental reste une obsession pour les nouveaux riches, club appartenant au holding émirati le City Group, propriétaire de Manchester City (Angleterre).

En juin 2021, les Égyptiens atteignaient la finale de la Coupe de la CAF où ils s’inclinaient aux tirs au but (0-1) après un nul sans but face au Raja Casablanca. Depuis sa montée en première division égyptienne, en 2017 seulement, ce club créé en 2008 s’est donné pour ambition de se faire une place sur le continent. En cinq ans sur le haut niveau local, « les Héritiers des Pharaons » se sont qualifiés à trois reprises en Afrique, sans toutefois atteindre une des deux places qualificatives pour la Ligue des champions, systématiquement occupées par Al Ahly ou le Zamalek.

Les « nouveaux riches »

« Le Pyramids FC est un OVNI du football égyptien. Il n’est ni issu des traditionnels “nadi” (clubs) des classes moyennes et hautes de la société (Smouha SC, Al Ahly, Zamalek, Wadi Degla…), ni émanation corporatiste comme El Gueish (l’armée), ENPPI (les industries pétrolières) ou Al Mokaweloon (ex-Arab Contractors, BTP), le club qui a révélé un certain Mohamed Salah. Le Pyramids FC a été créé en 2018 avec le rachat d’un anonyme club du championnat, Assiouty Sport, par un investisseur saoudien ; Turki Al Sheikh, bien décidé à renverser à très court terme la domination intemporelle du duo rouge et blanc » analysait le site Le dernier Défenseur, en janvier 2021.

Avec comme équipementier Puma et des achats très onéreux, Ramadan Sobhi, d’Ahmed El Sheikh et de John Antwi, au début du projet, le club montrait toutes ses ambitions. Mario Balotelli, qui avait visité Le Caire avant de signer à Monza (Serie B), était même parmi les cibles de Pyramids. Le club a les moyens ses ambitions et figure parmi les équipes les plus riches sur le continent.

Sa valeur marchande est évaluée, salon un rapport de Statista en septembre 2021, à 14, 3 millions d’euros en 2021, soit la 4e sur en Afrique derrière Al Ahly, Mamelodi Sundowns et le Zamalek et devant Orlando Pirate et l’Espérance de Tunis.

Un dernier défi pour Galal

Cette double confrontation face au  » géant Mazembe », comme l’a écrit KingFut, s’inscrit dans la lignée du projet que doit concrétiser l’entraîneur Ehab Galal. L’homme de 52 ans a été nommé sélectionneur national de l’Égypte pour prendre la place de Carlos Quieros, démissionnaire après l’élimination des Pharaons lors des barrages de la Coupe du monde par le Sénégal. Cette édition ressemble donc à un dernier baroud d’honneur pour un projet qui cherche une consécration qui tarde à arriver.

Tacticien, il tient au jeu et veut que ses joueurs créent des occasions avec manière. Lors d’une récente défaite contre Al Ahly en championnat (0-3), il n’hésitait pas à affirmer : « Je ne pense pas que nous méritions de perdre ce match. Les buts d’Al Ahly sont le résultat de passes ratées de nos joueurs, ils n’ont pas marqué à cause de leur plan de jeu. Je ne joue que pour gagner et ce n’est pas nous qui avons perdu du temps sur le terrain. »

Le bilan du club cette saison est des plus honorables. Azam (Tanzanie) éliminé au premier tour, puis Maniema Union (1-0, 1-0) en barrages avant une phase de groupes (Cs Sfaxien, Al Ahly Tripoli et Zanaco) à 4 victoires, 1 nul et une défaite. Pyramids ne marque pas beaucoup, 10 buts dans cette campagne en 10 matchs, mais sait gagner chez lui, 5 victoires en 5 matchs, tout en limitant les dégâts, 3 buts encaissés en 10 matchs.

Au Stade du 30 juin au Caire dimanche, les Corbeaux savent qu’ils n’auront pas de répit, le défi sera de taille et s’ils sont toujours aussi ambitieux qu’ils les clamaient après la phase de groupes, ils ont là une belle occasion de le confirmer.

Avec Footrdc.com

vous pourriez aussi aimer