CAF C1 : Pamphile Mihayo « Je crois en mes joueurs, je crois aux qualités qu’ils ont »

Le coach du TP Mazembe s’est présenté en conférence de presse d’avant-match ce vendredi, pour parler de ce choc qu’attend les Corbeaux ce samedi contre le Raja Casablanca. Pamphile Mihayo reste confiant, et croit aux qualités de ses joueurs pour faire la différence et s’offrir une remontada devant les marocains vainqueurs (2-0) à Casablanca.

L’intégralité de la conférence du coach.

L’état d’esprit avant le match ? « L’état d’esprit est bon et l’ambiance est bonne entre nous. C’est vrai qu’ils ont marqué deux buts chez eux, là nous sommes chez, et nous sommes obligés de faire pareil et d’ajouter un but en plus pour aller en demi-finale. »

L’importance des séances vidéos d’hier ? « J’ai toujours dit que, même quand on gagne un match, tout ne peut être parfait. Il y a des choses qu’on peut toujours améliorer. On a eu hier à Futuka une longue séance vidéo, on a visualisé les images avec les joueurs, donc perfectionné ce qui a été positif et travaillé sur ce qui n’a pas été. C’est déjà la veille, il faut toujours rappeler ce qui a été fait trois ou quatre jours avant. »

Ce qu’il faut ? « Il faut marquer des buts, il faut parvenir à marquer trois buts sans en prendre, pour espérer nous qualifier. Voilà qui est important pour nous. »

La source de ses espoirs alors que son équipe ne s’est qualifiée dans pareilles situations sur les dernières saisons ? « Je crois en mes joueurs, je crois aux qualités qu’ils ont et je suis convaincu que ça va aller mieux. Ce qui est passé est passé, là c’est une autre saison. On a un défi à relever par rapport à ce match. Tout le monde attend de nous la qualification, pas seulement le public de Mazembe mais tous les congolais. »

L’état du groupe ? « Tous les joueurs affiliés sont là, hormis Kevin qui est encore retournés à l’infirmerie. Sinon tout l’effectif est là. On travaille calmement et tranquillement dans une bonne ambiance. »

Le travail par rapport au match ? « Hier, on a eu des séances spécifiques avec le groupe scindé en deux. On a eu des exercices des phases offensives et défensives pour essayer de tout mettre en place. Aujourd’hui encore, on va poursuivre le travail afin de responsabiliser chaque joueur par rapport aux situations offensives et défensives. »

Ce qu’il a dit à Sylvain Gbouhou après sa bourde du match aller ? « C’est vrai qu’on peut tous commettre des erreurs. Ça arrive. On a essayé de lui parler quant à cela. Nous lui avons prodigué des conseils et il est prêt à faire le meilleur match de sa carrière demain. »

Son choix entre expérience, jeunesse et talent ? « Nous avons un effectif costaud et des joueurs talentueux. On va essayer de mettre en place une bonne équipe demain. Pas seulement des expérimentés ou des jeunes. On va essayer de mélanger parce qu’il y a des jeunes qui continuent à démontrer qu’ils sont capables de quelque chose. Nous regardons certains matchs en Europe où des jeunes de 17, 18 ans vous jouent et font la différence. Ce qui nous intéresse c’est de trouver une équipe capable de faire la différence. »

Ben Malango, élément nuisible à la qualification de Mazembe ? « C’est pas un mauvais joueur, c’est pour ça qu’on le titularisé dans Raja. (Rien de plus) »

Tpmazembe.fr

vous pourriez aussi aimer